Portrait n°2

09/25/2018

Portrait n°2

Jérôme Ladet Généalogiste familial à Bollène

 

Jérôme Ladet est généalogiste familial professionnel, installé en micro-entreprise depuis janvier 2018, après un bref passage par une étude successorale. Diplômé du D.U. à distance 2017 (major de la Promo ColNem, mention Très Bien), il a créé son site (bilingue anglais/français) à l’automne 2017 : www.ladet-genealogie.com et possède également une page pro sur FB : https://www.facebook.com/EtudeGenealogiqueLadet/

Basé dans le Vaucluse, il peut intervenir dans la France entière, avec tout de même une prédilection pour les archives du Gard, Vaucluse, Drôme, Ardèche et Hautes-Alpes.

Lancé à corps perdu dans ses différents travaux de recherches généalogiques, il a pris le temps d’une petite pause pour répondre à notre questionnaire.

 

Ce qui m'a amenée à la généalogie ? 

Le décès de ma grand-mère paternelle que j’ai assez peu connue alors que je ne vivais pas très loin.

 

Le nombre de personnes dans mon arbre ?

Dans les 2500 ancêtres directs (+ les frères, cousins, les relations…).

 

L’ancêtre le plus ancien retrouvé ?

Mon Sosa 65536, Pierre Ladet (mon AAAAAAAAAAAAAAGP). Je ne sais pas grand-chose sur lui. Il est décédé avant 1491. En 1464, il possédait pour 19l 9s 6d de biens immobiliers et pour 2l 19s de meubles et cheptel. Il faisait partie des 8 feux les plus pauvres du village sur la soixantaine de feux. Voilà tout ce que je sais sur lui.

 

Je ne désespère pas de remonter une génération ou deux de plus puisqu’il y a des archives notariées et des compoix jusqu’à la fin du XIV° siècle dans cette commune… Il faut toujours y croire !

 

Mes héros ou héroïnes dans mon histoire familiale ? 

Pas un de plus ou moins important qu’un autre.

 

L'objet associé à la mémoire familiale dont je ne me séparerai jamais ? 

Sans hésiter un chausse-pied que ma grand-mère maternelle m’a donné au décès de mon grand-père maternel quand j’avais 10 ans. Encore aujourd’hui, je m’en sers tous les jours.

 

Le principal trait de mon caractère ? 

Borné.

 

La qualité que je préfère chez un généalogiste ?

La capacité à se remettre en question.

 

Ce que j'apprécie le plus aux Archives ?

Le calme.

 

Quel serait mon plus grand bonheur de généalogiste ?

Une machine à remonter le temps !

 

Quel serait mon plus grand malheur ? 

Que mes enfants ne s’intéressent jamais à leur généalogie.

 

Ce que je déteste le plus ? 

Quand une personne se met juste à côté de moi en salle de lecture et déborde sur ma table alors que la salle est vide…

 

Ce qui m'a amenée au DU de Généalogie de Nîmes ? 

L’envie d’apprendre, de m’améliorer.

 

Le plus beau souvenir de ces six mois de formation ? 

J’ai fait le DU à distance (promo ColNem) donc on ne s’est vu que 2 fois. La première fois à la rentrée et la seconde pour les exams. Je dirais que le plus beau souvenir c’est cette seconde fois.

 

Le cours que j'ai préféré ? 

Histoire du droit qui est une matière très intéressante malgré l’intitulé légèrement rébarbatif et surtout avec un prof qui sait rendre ce sujet intéressant.

 

Ce que j’aime dans l’Association des étudiants de généalogie de Nîmes ?

Son dynamisme.

 

Où j’en suis dans mon installation professionnelle ?

J’ai commencé à être à mon compte en janvier 2018. Donc j’ai officiellement commencé mais il reste tant à faire encore.

 

Mon matériel et mes logiciels de généalogiste ?

PC, ordi portable, appareil photo et des tas de crayons partout dans mon bureau, mes vestes, mes sacs…

Logiciels : Ancestrologie et Hérédis

 

Mes sites préférés ?

Les sites des AD

 

Mes atouts personnels en tant que généalogiste ?

Têtu, patient et curieux (même si parfois ça peut devenir un défaut quand on se retrouve à chercher complètement autre chose que ce pourquoi on est venu… certains me comprendront).

 

Mes projets généalogiques en cours ?

Un livre sur les remèdes de nos ancêtres qui est quasi prêt pour partir à l’imprimerie. D’autres projets en tête mais le plus dur est d’en sélectionner un et de s’y tenir.

 

Ce que je voudrais être dans ma vie de généalogiste professionnel ?

Reconnu par mes confrères.

 

Si mes compagnons de promo me donnaient un surnom, ce serait…

Je leur ai demandé, voilà ce qui en est ressorti : le discret, le malin et le major. Tout me va !

 

Ma devise ? 

Je ne suis pas raciste, je prends les euros, les dollars, les livres sterling, les francs suisses…

 

portrait n°3 Portrait n°1